Le Comité d’examen des Subventions

 

Le Comité d’examen des Subventions du Fonds Féministe Noir est l’organe décisionnel participatif des subventions du Fond Féministe Noir. Le Comité d’examen des Subventions du Fonds Féministe Noir décide qui reçoit le financement.

 

Le Comité d’examen des Subventions du Fonds Féministe Noir  soutient également le Fonds Féministe Noir en continuant d’améliorer nos dons et en renforçant la nature participative de nos dons.

 

Les membres du Comité ont un mandat pouvant aller jusqu’à 2 ans et reçoivent une subvention annuelle pour couvrir les frais liés à leur participation.

En savoir plus sur nos subventions
Agness Chindimba

Agness Chindimba

Grant Review Committee Member

Agness Chindimba est sourde et a plus de 15 ans d’expérience de travail avec des enfants sourds et des jeunes femmes handicapées. Agness est activement impliquée dans la défense de l’égalité des droits, de l’accès et des opportunités pour les femmes et les filles handicapées. Parmi ses nombreuses réalisations, Agness a coordonné l’équipe qui a traduit la constitution nationale en langue des signes en 2018. Agness est titulaire d’une bourse Mandela Washington (2016), siège au conseil d’administration de plusieurs organisations à but non lucratif œuvrant pour les droits et l’accès des personnes handicapées au Zimbabwe, et est candidate à l’AMH100 Great Zimbabweans in Civic Leadership. Agness est titulaire d’une licence en anglais et d’un diplôme d’études supérieures en éducation de l’université du Zimbabwe, ainsi que d’un master en gestion, direction et développement de l’éducation de l’université d’Afrique. Elle poursuit actuellement un doctorat en politique sociale à l’Atlantic International University. Elle est passionnée par la justice sociale.

Raphaella Servius-Harmois

Raphaella Servius-Harmois

Grant Review Committee Member

Raphaella Servius-Harmois (Ella/Ela/She) est une femme afro-guinéenne, originaire Arowaka des terres géographiques de la Guyane en Amazonie. Elle est traductrice, chercheuse indépendante sur les systèmes linguistiques de la diaspora africaine et professeur de langues au Centro de Línguas e Tradições da Amazônia d’INTERRMUN, qu’elle a fondé en 2007. Elle a conceptualisé l’atelier « FANMNÈG FÓ » [Re-empowered Black Woman] comme un processus décolonial d’affirmation de soi et d’estime de soi des femmes afro-descendantes de l’Amazonie. Elle participe à des séminaires, des symposiums régionaux et internationaux dans lesquels elle contribue à la valorisation des traditions orales ancestrales. Engagée dans la reconnaissance et le respect des réalités et des identités auto-affirmées des femmes d’ascendance africaine dans sa région, elle est membre de la CICA, la Commission internationale des colloques d’ascendance africaine.

Bianca Santana

Bianca Santana

Grant Review Committee Member

Bianca Santana est une journaliste. Elle est titulaire d’une maîtrise en éducation et d’un doctorat en sciences de l’information de l’université de São Paulo, avec une thèse sur la mémoire et l’écriture des femmes noires. Auteur de « Continuo preta : a vida de Sueli Carneiro » (Companhia das Letras, 2021) et de « Quando me descobri negra » (SESI-SP, 2015).  Membre de SOF – Sempreviva Organização Feminista, elle est également membre du conseil d’administration d’organisations telles que l’Institut Marielle Franco. Par le biais de Casa Sueli Carneiro, elle collabore avec la Coalition noire pour les droits.

Johannah-Rae Reyes

Johannah-Rae Reyes

Grant Review Committee Member

Johannah-Rae Reyes est coordinatrice de projet, éducatrice et spécialiste du développement social. Elle se concentre sur la communication en langue des signes dans le secteur de la société civile. Elle a une expérience professionnelle en Guyane et à Trinité-et-Tobago, où elle a mené des recherches et organisé des projets d’autonomisation communautaire pour les communautés socialement exclues. Reyes est titulaire d’un BA d’Augustine et a publié plusieurs essais critiques sur l’histoire sociale des Caraïbes dans des médias nationaux, régionaux et internationaux. Johannah travaille comme coordinatrice de projet et de sensibilisation au CAISO : justice sexuelle et de genre. Sa fierté et sa joie sont le projet Sign Together du CAISO.

Wendyam Micheline Kabore

Wendyam Micheline Kabore

Grant Review Committee Member

Wendyam Micheline Kabore est une activiste des droits humains, panafricaniste et

féministe engagée. Gestionnaire/Informaticienne, elle est titulaire d’un certificat en en genre et développement obtenu en 2019, mais également d’un master en Informatique et d’une

licence en management des ONG et associations entre autres. Engagée pour un monde égalitaire et respectueux des droits des filles et des femmes, elle porte depuis janvier 2020 la destinée de l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme (IPBF), ONG burkinabè engagée dans la promotion des droits des filles et des femmes. Wendyam Micheline est persuadée que l’épanouissement et le bien-être de la fille et de la femme passe forcément par son empowerment et son leadership engagé. Elle est passionnée par les relations de genre en Afrique subsaharienne et leur impact sur la vie de millions de filles et de femmes

Roya Hassan

Roya Hassan

Grant Review Committee Member

Roya Hassan (Soudan) est une coordinatrice de programme, une podcaster et une écrivaine féministe dont les domaines d’expertise en tant que défenseur de la justice pour les personnes handicapées et productrice de connaissances féministes sont vastes. Roya s’intéresse à l’écriture, à la documentation et à la production de connaissances féministes, dans le cadre du « projet d’école féministe », en coordonnant et en animant des sessions de discussion sur « le colonialisme, le capitalisme et le féminisme dans le Sud ». Roya croit en la justice sociale et économique. Roya souhaite également participer au repositionnement de l’histoire orale des femmes, avec un intérêt pour l’organisation féministe, le renouvellement des outils de solidarité et la construction de ponts. Roya est également bénévole auprès d’un certain nombre d’organisations féministes de base au Soudan, et de plateformes féministes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Maria Clara Araújo dos Passos

Maria Clara Araújo dos Passos

Grant Review Committee Member

Maria Clara Araújo dos Passos (elle) est une afro-transféministe brésilienne, éducatrice et articulatrice politique avec des expériences militantes et professionnelles dans l’éducation sociale, l’articulation avec les mouvements sociaux, le plaidoyer et l’institutionnalité politique. Elle est titulaire d’un diplôme en pédagogie de l’Université catholique pontificale de São Paulo. Elle est actuellement étudiante en master d’éducation (sociologie de l’éducation) à l’université de São Paulo. Elle est titulaire d’un certificat en études afro-latino-américaines de l’Institute of Afro-Latin American Research du Hutchins Center de l’université de Harvard. Ses recherches actuelles portent sur les attaques politico-législatives anti-trans et leurs implications pour l’éducation brésilienne. Elle a abordé des questions telles que les intersections entre le genre (identité) et la race, les programmes d’études décoloniaux, les mouvements sociaux progressistes en Amérique latine, le trans+féminisme, et plus récemment les mouvements transnationaux d’extrême droite et leurs programmes éducatifs antigenre.

Zanele Sibanda

Zanele Sibanda

Grant Review Committee Member

Zanele a passé sa carrière à travailler avec des communautés marginalisées pour soutenir la justice sociale. Sa forte croyance dans le pouvoir des mouvements de changement social est née de l’engagement de sa famille dans la lutte pour l’indépendance du Zimbabwe. Elle a acquis une meilleure compréhension de la théorie du changement social en tant que membre d’une équipe de recherche au Chapin Hall Centre pour les Enfants  de l’Université de Chicago. Zanele a ensuite passé six ans à travailler sur la justice raciale avec les communautés du côté sud de Chicago en tant que directrice des politiques et des programmes. À son retour au Zimbabwe, elle a dirigé les industries artisanales rurales axées sur le renforcement de l’autonomie personnelle, sociale, économique et politique des femmes. Elle a ensuite rejoint la fondation Firelight, où elle a dirigé une équipe de 10 personnes chargée d’identifier les organisations de base, d’établir des partenariats et d’apprendre avec elles, tout en gérant des subventions de plus de 15 millions de dollars accordées à plus de 200 organisations de base. Elle est actuellement directrice de Fenomenal Funds, une collaboration de bailleurs de fonds féministes qui s’efforce de renforcer l’écosystème des fonds qui financent les mouvements féministes dans le monde entier.

Vanessa Thomas

Vanessa Thomas

Grant Review Committee Member

Vanessa est directrice des programmes mondiaux du projet Decolonizing Wealth, une fondation qui perturbe le flux des richesses et des capitaux grâce à des dons réparateurs.  Elle dirige la stratégie et la gestion des activités de Decolonizing Wealth en dehors de l’Amérique du Nord. Elle se consacre à la philanthropie de changement de pouvoir, à l’équité et à tout ce qui est noir. Vanessa a passé sa carrière à bouleverser les normes du secteur, depuis les récits africains à histoire unique dans les communications et le racisme anti-noir omniprésent, jusqu’à la manière dont les donateurs financent et aux personnes qu’ils financent. Elle a récemment rejoint FORWARD, l’organisation caritative dirigée par des femmes africaines, en tant que membre du conseil d’administration. Elle elle faisait partie du groupe de direction de la Fondation Baobab, une organisation dirigée par et pour des personnes issues de l’Héritage Africain et de la Majorité mondiale, et elle est cofondatrice et directrice de Diasporic Development, une communauté de professionnels noirs intéressés par la justice sociale ou travaillant dans ce domaine.

Leila Yahaya

Leila Yahaya

Grant Review Committee Member

Leila Yahaya (they/them/them) est une activiste noire, queer, musulmane, féministe et des droits de l’homme qui vit sa vie comme une déclaration politique et comme un moyen de créer plus d’opportunités pour les personnes LBQTI de revendiquer leurs espaces, de s’approprier et de s’exprimer contre toutes sortes d’abus et de violations. Leila est une militante dans le domaine des droits des femmes, des LGBTIQ+ et de l’administration. Son travail a eu un impact positif sur le domaine du genre, de la santé sexuelle et reproductive, du consentement, des droits LGBT+ et de l’activisme environnemental par le biais de l’art et du féminisme. Elle est actuellement cofondatrice et directrice de One Love Sisters Ghana et est chargée de diriger le projet et de faciliter le consentement à la Ghana House. Pour lutter contre la violence sexiste, Leila a adopté une intervention axée sur la promotion de relations fondées sur le respect et l’égalité grâce à l’éducation. Ils mettent également l’accent sur la prévention par la sensibilisation et sur la nécessité d’améliorer les services de soutien aux survivants de la violence liée au sexe. Ils croient en l’identification et l’élimination des inégalités entre les sexes qui privent les personnes LGBTQ+ d’un accès équitable à leurs droits fondamentaux, aux opportunités d’emploi, à l’avancement et à la réussite scolaire.

Yanith Cristancho Segura

Yanith Cristancho Segura

Grant Review Committee Member

Yanith Cristancho Segura alias Naki (They/Them) est une Queer, descendante noire de la diaspora africaine en Colombie. Activiste et artiviste autour de la lutte pour les droits des personnes noires ayant des identités de genre et des orientations sexuelles contre-hégémoniques ; elle se concentre sur l’art comme moyen cathartique transgressif et sur la guérison par la spiritualité dont la magie infinie est la meilleure arme pour survivre et résister à toutes les oppressions et douleurs héritées, parce que nous sommes les ancêtres du futur et que les modèles de douleur doivent commencer à être brisés aujourd’hui. Yanith appartient au Matamba Afrodiasporic Action Collective, un collectif de femmes noires unies autour de l’activisme afro-féministe pour conspirer, guérir et travailler ensemble pour des réalités plus dignes pour les femmes noires. Yanith a également cofondé Posá Suto, un espace afrocentrique destiné en particulier aux personnes noires trans, queer, non-binaires, bispirituelles et dissidentes de genre en général, afin de leur offrir un espace sûr où elles peuvent être les protagonistes de véritables transformations par l’art et la guérison.

Pin It on Pinterest

Aller au contenu principal